Archives pour le 4 septembre 2006

04-09-2006

ACTE I SCENE IV : LA RENCONTRE

Scène 4

 
Keaton, Verbal, Mc Manus, Fenster et Hockney sont tous les cinq dans une même cellule.
Keaton est dans le coin droit, debout. Il semble ne pas avoir envie de se mêler aux autres.
Verbal est assis, il se fait tout petit, à gauche, derrière les autres.
 
FENSTER
 
Faut faire quelque chose ! Qu’est-ce que c’est que cette merde ? se faire embarquer toutes les 5 minutes ! okay, j’ai fait mon temps en taule, est-ce que ça veut dire que je vais être suspecté chaque fois qu’un camion va se faire braquer sur cette foutue planète ?
 
Mc Manus regarde Keaton en silence.
 
HOCKNEY
Ces types n’ont rien contre nous. Ils vont bien finir par nous laisser partir.
 
FENSTER
T’as foutrement raison.
Ils n’ont pas le droit de nous garder ici, aucun droit !
Sous prétexte qu’on a tous  plongé un jour, on est suspects. SUSPECTS ! pour une putain d’histoire de braquage de camion !
Ils vont voir ce qu’ils vont voir.
Traitez-moi comme un criminel, je finirais par en devenir un.
 
HOCKNEY
Tu ES un criminel. Mais tu sais que t’es mignon quand t’es en colère ?
 
FENSTER
M’emmerde pas. J’essaie de faire le point.
 
KEATON, énervé
Alors fais le en silence, bon dieu ! vous me fatiguez tous autant que vous êtes.
 
Mc Manus regarde Keaton. Il l’observe un moment, puis :
 
MC MANUS
J’avais entendu dire que t’avais cassé ta pipe, Keaton.
 
KEATON
T’avais bien entendu.
 
HOCKNEY
Ce que j’ai entendu moi, c’est que l’ancien Keaton n’existe plus, maintenant c’est le sieur Keaton , qui s’est acheté une conduite : grande baraque et tout…et qu’il se tape Eddie Fineran.
 
MC MANUS
Qui ?
 
HOCKNEY
Attends, tu connais pas  maître Fineran ? C’est une pointure ! une avocate brillante spécialisée dans la défense des criminels en tout genre…très classe. Un beau cul…enfin pour ceux qui aiment les gonzesses.
Il lui fallait bien ça pour devenir un autre homme…( à Keaton) pas vrai ?
 
MC MANUS
Ben dis donc, c’est quoi ça Keaton ? toi, le toutou d’une avocate ?
 tu lui donnes quoi comme honoraires ? (il accompagne cette parole d’un geste obscène, la main entre les jambes)
 
Keaton lui lance un regard assassin.
 
FENSTER
Je dirais que t’as comme qui dirait touché un point sensible, Mc Manus.
 
KEATON
Rends service à ton pote, Fenster, dis lui de la fermer.
 
MC MANUS
T’es clean, Keaton ? dis moi que c’est pas vrai! Allons , c’était pas toi pour le camion ?
 
FENSTER
Oublie le. C’est pas important. J’essaie de faire le point.
 
KEATON
Toute cette histoire est une mascarade., un piège.
 
MC MANUS
Qu’est-ce qui te fait dire ça ?
 
KEATON
Combien de fois dans ta vie t’as été pris pour une identification ?
Il y a toujours toi…et 4 pauvres types innocents, des SDF la plupart du temps. Les flics les paient dix dollars par tête,  et ils font les 4 autres.
Jamais, JAMAIS on n’a vu 5 gars fichés avec un passé comme le nôtre derrière la même ligne. Et n’importe quel avocat commis d’office, même le plus débile nous aurait déjà fait sortir de là.
 
FENSTER
Alors pourquoi on est toujours là ?
 
KEATON
Parce que c’était les fédéraux.
Un camion chargé d’armes à feu a disparu, la population s’inquiète.
Ils veulent montrer qu’ils ont la situation en main. C’est politique .Juste politique. Ca n’a rien à voir avec toi.
 
FENSTER
Juste politique ! c’est pour ça que j’avais les doigts d’un mec dans le fion cette nuit !
 une fouille au corps pour un truc juste politique, mon cul ouais !
Allez va te faire foutre Keaton.
Qui a braqué ce camion ?
 
KEATON
Franchement je m’en tape.
 
MC MANUS
On t’a rien demandé, toi le travailleur.
 
HOCKNEY
Qui que ce soit, qu’il aille se faire foutre. Et c’est qui le débile dans le coin ?
 
Tous les regards se tournent vers Verbal prostré dans le coin . Il a écouté toute la conversation jusqu’ici tranquillement sans ouvrir la bouche.
 
KEATON
Il est clean. C’est pas lui. Foutez-lui la paix.
 
HOCKNEY
Ah ouais ? comment je peux savoir si c’est vrai ? alors mec, t’es qui ? c’est quoi ton histoire ?
 
KEATON
Il s’appelle Verbal Kint. Je pensais que vous le connaissiez tous.
 
MC MANUS
Verbal ?
 
VERBAL
En réalité c’est Roger. Mais les gens trouvent que je parle trop.
 
HOCKNEY, ironique
J’allais justement te dire de la fermer.
 
KEATON
On s’est rencontrés une fois ou deux. La dernière fois …
 
VERBAL
J’avais été pris pour fraude. J’avais pris quatre vingt dix jours.
 
HOCKNEY, s’avançant vers lui, menaçant
Alors c’est toi qui l’as fait ? pour le camion ? ouais je suis sûr que c’est toi ! fils de pute.
 
Verbal semble chercher à répondre violemment à Fenster mais rien ne sort.
Les autres commencent à rire lentement.
Hockney le défie du regard.
 
KEATON , à Hockney
Fous lui la paix.
 
Verbal sourit à Keaton, reconnaissant.
 
Mc Manus se lève et se dirige vers les toilettes dans un coin de la cellule.
Il commence à uriner.
 
MC MANUS
Bien, puisque nous sommes tous hors du coup , je suggère que nous retrouvions un semblant de dignité.
Fenster et moi, on aurait un job à vous proposer…
 
KEATON
Mais tu peux pas te calmer un peu ? T’as jamais envie de décrocher ?
 
HOCKNEY
Pourquoi tu fais attention à ce qu’il dit ?
 
MC MANUS
Okay, okay…je disais juste ça comme ça.
Bon  Hockney n’a pas l’air de vouloir m’écouter…je sais que Fenster est avec moi…( il s’adresse à Verbal) et toi, mec ?
 
Il termine d’uriner.
 
VERBAL, heureux qu’on s’intéresse un peu à lui
Ça peut m’intéresser…
 
MC MANUS
Bon, 3 contre 2, c’est démocratique.
Je vais donc exercer mon droit d’assemblée.
 
Il tape solennellement contre le mur.
Les autres, sauf Keaton, se mettent à rire.
 
KEATON
Je ne plaisante pas. Ferme-là.
 
Mc MANUS
Tu rates quelque chose.
 
KEATON
Non, TU rates quelque chose. Ferme-la. Je n’ai pas la moindre envie d’entendre ce que tu as à dire. Je ne veux rien savoir à propos de ce « job ». Je ne veux rien entendre de toi. Je ne veux rien avoir à faire avec vous, et , je vous demande pardon, mais vous pouvez tous aller en enfer.
 
MC MANUS
Dean Keaton, sur la voie de la raison…mais où va  le monde ?
 
Mc Manus et Keaton se dévisagent un long moment.
Une sorte de tension flotte dans l’air. Finalement, Mc Manus se tourne vers les autres.
 
MC MANUS
Oubliez-le.
( chuchotant) Pour l’instant, je  peux pas vous parler des détails, mais écoutez déjà ça…on va pouvoir rigoler un peu…
 
Tous sauf Keaton entourent Mc Manus et l’écoutent.
Noir.
 
 

Posté par theatrefeuilleton dans Non classé | Pas encore de commentaires »

Art,Sculptures |
deuxc.com |
Eric Boldron,articles... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les créations de Bettyboop
| ART-US
| POEMES